GNU/LINUX

Richard Stallman au 25ème festival Science Frontières, Marseille (13)

Interventions de Richard Stallman, le 2 et 3 avril 2009, au 25ème festival Sciences Frontière.
Au palais du Pharo, Marseille.

Pour le moment que le son, la vidéo va venir…

- 1- Qu’avons-nous fait de nos 25 ans ?
- 2- La philosophie et les enjeux du libre
- 3- La conférence en entier

1ère intervention QU’AVONS-NOUS FAIT DE NOS 25 ANS ?

TABLE RONDE INAUGURALE DU FESTIVAL

Présents avec lui : la spationaute Claudie Haigneré, de la chimiste Ameenah Gurib Fakim, du climatologue Jean Jouzel, de Madame Bettina Laville et de Sanseverino
Mutin présent : Ki-itchi

C’est pour voir et entendre Richard Stallman que je fais l’effort de rester jusqu’au bout, je dis ça parce que l’ensemble de la conférence était loin d’être un moment d’anthologie. Mais vu que c’était une première pour moi de voir en chair papa GNU et rien que pour ça, je ne regrette pas d’y être allé. De plus, combien de fois encore aurons-nous ce plaisir, et à Marseille de surcroît.

Je ne connais pas les problèmes de santé de Mr Stallman (où s’il fume trop xD) mais il tousse beaucoup et comme il le dit lui-même : « Ce n’est pas un verre d’eau qui y changera grand chose » (verre d’eau qu’il refusera à trois reprises au cours de la conférence). Bref, je me suis permis d’enregistrer sa voix à cette occasion et, par la même, de vous en faire profiter !


16h30 - Début de la table ronde
Ogg Vorbis - 4.8 Mo

Stallman présente en quelques phrases les logiciels libres et les 4 libertés fondamentales.
les fonctionnalités malveillantes des logiciels non libres.

Réponses aux questions :

Ogg Vorbis - 4.5 Mo

Que serait l’informatique si depuis 25ans, il n’y avait eu que du GNU ? (sorry, pour l’enregistrement, c’est le métier qui rentre)

Ogg Vorbis - 5.3 Mo

Si vous aviez une baquette magique, dans 25 ans, il se passerait quoi, qu’est ce que vous changeriez ? Suivi de : Comment vous faites pour vivre au États-Unis avec votre façon de penser et d’agir ?

Ogg Vorbis - 5.8 Mo

Jeux de mots :
Avant l’ouverture de la table ronde, les organisateurs ont demandé aux participants d’écrire 5 mots sur des bouts de papier. Le but du jeu : "chaque invité doit interpréter un terme écrit par son voisin sur un bout de papier". Là, le duo Sanseverino / Stallman.


2ème participation : La philosophie et les enjeux du libre

Mutins présents : Ki-itchi, ShaZaam, ArnAud, Cédric et quelques potes.

16h 10 - Nous attendons Mr Stallman depuis 10mn. La première explication que nous offre les organisateurs est que "Mr Stallman est coincé dans l’embouteillage d’un défilé de mode". Après avoir fait le tour du défilé, j’en croise un second qui reconnait qu’ils l’ont "perdu du vue depuis 3/4heures" et qu’ils le cherche partout.

16h30 - Mr Stallman arrive, un peu gêné de s’être trompé d’horaire. En effet, la conférence auquel il avait participé la veille avait commencé à 16h30, d’où sa confusion. A la question, -"Alors le défilé ?", il nous répond : "Je travaillais".

Le libre et son contraire
Ogg Vorbis - 23.2 Mo

Mr Stallman commence par nous donner sa vision du libre qui, résumée, tient en 3 mots familiers : liberté, égalité, fraternité. Il décline cette liberté en quatre principes "inaliénables", en commençant comme tout geek par 0 :
Liberté 0 : exécuter le programme comme on veut
Liberté 1 : pouvoir étudier le programme et le modifier pour qu’il fasse ce que l’on souhaite
Liberté 2 : pouvoir diffuser des copies fidèles du programme
Liberté 3 : pouvoir contribuer à la communauté

Il nous explique les dangers du non-respect de ces principes par les "privateurs", autrement dit ceux qui sont dans une logique propriétaire, comme MS Windows ou mac OS X. Il nous raconte aussi que le lien naturel entre les humains, c’est l’échange et que beaucoup de privateurs essaient de casser ce lien social en discriminant une partie de la population. Enfin, il précise qu’il n’est "pas contre le fait de gagner de l’argent", et qu’une "économie est possible sans le vol de libertés individuelles".


Ogg Vorbis - 27.4 Mo

GNU et Linux

De cette conception de la liberté est née le projet GNU. Une équipe qui travaille pendant des heures et des heures, souvent sur son temps personnel à la réalisation d’un projet libre de grande envergure. Et c’est grâce à Linus Torvalds - et à la libération des droits de son kernel (noyau) Linux- que le projet abouti et devient réalité. Toutes les pièces d’un système d’exploitation libre sont là.
Mais Stallman nous rappelle aussi que Mr Torvalds n’est pas à l’initiative du projet GNU. Il est arrivé à la fin et n’est impliqué dans celui-ci d’aucune manière. D’ailleurs, il n’est même pas forcément en accord avec le concept de liberté de l’utilisateur que GNU défend [1].

Stallman parle de la France au français

Il commence par nous rappeler qu’il faut défendre nos libertés et que l’élection du président Sarkozy était bien la pire façon d’y arriver. Il défini "Sarkome" comme "l’ennemi des droits de l’homme, l’ennemi des liens sociaux que créé le partage". Il nous cite quelques lois et adoptions françaises qui le choquent particulièrement comme les DRM et HADOPI, mentionnant les risques que nous, français, encourrons en contrevenant à ces dernières. Une solution existe : "À l’avenir, votez pour le libre."

Stallman revient sur les concepteurs et vendeurs de logiciels propriétaires et même sur l’éducation nationale, qu’il comparent aux dealers de drogue, de par leurs méthodes de propagation : ils distribuent des doses gratuites de logiciels propriétaires, attendant que l’utilisateur tombe en dépendance et finisse par payer -cher- la prochaine dose que sera la nouvelle version ou la mise à jour obligatoire.

Il évoque le travail du codeur (développeur de programmes) dans le cadre du libre d’après sa propre expérience professionnelle.

 

L’autre identité de Richard Stallman, Saint Égnusius

Devant l’assistance, Richard Stallman enfile une robe noire et pose une auréole (composant démesuré issu d’un disque dur d’un autre temps !) sur sa tête. Il devient Saint Égnusius !


 

Ogg Vorbis - 21 Mo

"Où est la boîte ? " : Les questions du public

- Oui, les distributions linux offre des programmes propriétaires et OUI, C’est mal.
- Terminologie : "logiciel libre" mieux que "logiciel open source".
- "On a retrouvé la boîte !" : vente au enchères d’une peluche de gnou au profit de la FSF
- Le noyau
- Re : système libre avec des programmes propriétaires
- Créative Commons 3.0
- et d’autres…

 

FIN et vente de gadgets
Ogg Vorbis - 71.3 Mo

La conférence en entier

71.3Mo - Intégrale de la conférence de Stallman à Marseille le 3 avril 2009.


P.-S.

Licence des sons et vidéos :

- Créative Commons 3.0 paternité - sans modification (by-nd)
- Obligation d’utiliser du OGG/OGV. (écouter fin conférence pour l’entendre de la bouche même de Stallman)
- Citer : Mutins http://mutins.net

Sam , le 28/04/2009 (dernière modif : 6/04/2009)

Documents joints