Retour à l'accueil

Femmes

Des Souris et des Femmes

Projets portés par des femmes pour les femmes

Pour être actrices du monde de demain, les femmes se doivent de maîtriser les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Dans cet univers jusqu’ici dominé par les hommes, il est important que nous trouvions notre place en nous appropriant ces techniques. Pour cela, en valorisant ce qui fait la particularité de la féminité, issue d’une éducation genrée, le désir d’entraide et la solidarité, nous pouvons créer un réseau de sororité où celles qui savent transmettent leurs connaissances à celles qui désirent. A charge pour ces dernières de passer à leur tour le relais du savoir.

Pour mettre en place un tel réseau nous proposons les solutions suivantes :

Des ateliers de filles pour (in)former

Pourquoi envisager de se réunir entre filles :

  • Pour que ces bêtes machines ne soient plus nos bêtes noires,
  • Pour que des mâles condescendants ne ricanent plus de nos questions et pour éviter de s’entendre dire "pousse-toi je vais te montrer" accompagné du regard porté au ciel, du soupir qui va bien et de la démonstration tellement rapide que l’on ne peut pas suivre,
  • Pour rompre l’isolement des usagères des outils informatiques,
  • Pour partager et créer un véritable réseau de solidarité où celles qui savent transmettent à celles qui doutent et qu’à leur tour elles relayent ce savoir,
  • Et pour mille autres raisons qui font que les femmes ne doivent pas être les exclues, tant dans la maîtrise que dans l’usage, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

Des formations non-mixtes

Le nombre restreint de femmes dans les métiers de l’informatique génère des comportements qu’il devient difficile de contrer. Le néophyte, appelé noobie ou utilisateur lambda, est de plus en plus souvent représenté sous les traits de madame Michu, archétype de la ménagère de moins de 50 ans. Que des femmes forment des femmes apparaît comme la solution la plus évidente, c’est le plus sur moyen de contrer les inhibitions que font naître ces discours récurrents. Il s’agit simplement d’amener les femmes à prendre confiance en elles de façon à ce qu’elles puissent évoluer ultérieurement dans un milieu mixte. L’informatique offre aujourd’hui de nombreux débouchés vers des emplois qualifiés et convenablement rémunérés. Dans la perspective d’une diversification dans le choix des filières de formation, il serait pertinent pour les filles et les jeunes femmes (et même les autres…) de s’intéresser à ces métiers. Nous souhaitons démontrer aux femmes qu’il est possible pour elles de s’engager dans cette voie.

Femmes et Logiciels libres

Si il est un domaine informatique où les femmes sont peu représentées, c’est bien dans le domaine du logiciel libre . Le langage souvent abscons, l’image peu flatteuse du "geek" et le coté encore très oligarchiste des libristes sont sûrement les causes de cette défection. Pourtant les valeurs portées ici pourraient tout à fait être nôtres tout comme la consommation responsable et le respect de l’environnement, auxquels s’apparente fortement la démarche d’utilisation de logiciels libres. L’univers du libre a une forte dimension communautaire où l’entraide est l’un des maîtres-mots. Pourquoi cette communauté semble t-elle hostile aux femmes ? La communauté des geeks, en partie du moins, déplore autant que nous le manque de filles capables de comprendre et partager cette passion pour l’informatique et le libre. Choisir les logiciels libres pour accompagner les femmes dans la prise en main des moyens de communication numérique est le meilleur choix possible : ils offrent un large panel d’outils gratuits, ouverts, et favorisent l’apprentissage. Par l’utilisation et la formation des logiciels libres il est possible de modifier par la pratique la communauté du libre, et d’en améliorer l’image auprès des femmes.


Cat , le 16/03/2009 (dernière modif : 11/04/2009)

Documents joints