Déclaration commune de serveurs contre la rétention de données

Texte commun des hébergeurs sur la problématique de la rétention des données de connexion, et la résistance qu’il est nécessaire d’y opposer.

En tant qu’hébergeurs, la rétention des données de connexion nous est imposée par la directive 2006/24/EC de l’Union Européenne [1] Nous voulons sa suppression, car celle-ci instaure la surveillance préventive de toutes les communications électroniques : e-mail, appels téléphoniques et autres échanges numériques.

Imaginez que les services postaux gardent trace de toute personne vous envoyant du courrier ; quand ; qui ; comment ; oû. C’est exactement ce qui est en train de se passer sur l’Internet, en ce moment même !

En tant qu’intermédiaires techniques, nous sommes contraints de stocker ces données liées à vos communications. Cependant, il est hors de question que nous nous transformions en auxiliaires de police. Nous entendons faire tout ce qui est en notre possible pour ne pas contribuer à cette attaque contre la vie privée, et encourageons tout le monde à jeter du sable dans cet engrenage !

Nous continuerons de nous battre contre la rétention de données de quelque manière que ce soit, et soutiendrons celles et ceux s’efforcant de faire de même !

Signataires :

- aktivix.org
- all2all.be
- alterezo.be
- blacksec.org
- Brasil Indymedia Tech Collective
- blogxpopuli.org
- boum.org
- cassiopea.org
- domainepublic.net
- effraie.org
- espace4you.org
- free.de
- geeknode.org
- globenet.org
- hacklab.dk
- herbesfolles.org
- immerda.ch
- linefeed.org
- lautre.net
- moviments.net
- mutins.net
- nadir.org
- no-log.org
- nodo50.org
- open-web.fr
- poivron.org
- puscii.nl
- rezo.net
- riseup.net
- samizdat.net
- so36.net
- squat.net
- systemausfall.org
- systemli.org
- tachanka.org

[1] * pour la France, voir la LCEN (Loi pour la Confiance dans l’Économie Numérique) entre autres textes réunis ici..