Voir en ligne : http://www.gandi.net/

Gandi est une instance d’enregistrement de noms de domaine française fondée en mars 2000 par Valentin Lacambre, Laurent Chemla, Pierre Beyssac et David Nahmias dans le but « de casser le marché de la vente des noms de domaine. »[2] Dès ses débuts, le projet eut un succès retentissant, et les fondateurs changèrent de stratégie et choisirent de « financer l’Internet citoyen ». Les profits de Gandi (150 000 €)[réf. nécessaire] ont permis de créer entre autres choses l’organisme Gitoyen.

Des conflits apparurent au sein des fondateurs, Valentin et Laurent voulant réinvestir dans des projets « solidaires, coopératifs voire militants », ce qui les plaça en porte à faux avec leurs deux associés, Pierre Beyssac et David Nahmias. Suite à des problèmes internes et ces mésententes, ceux-ci décident de revendre l’intégralité de leur part. Après dix mois de tractations, ils annoncent le 1er septembre 2005 avoir finalisé une transaction de plus de 13,35 millions d’euros avec Stephan Ramoin, ancien de Lycos, appuyé par trois investisseurs étranger de l’Internet : Joe White, Eirik Pettersen (cofondateurs du fournisseur de sites Internet clé en main Moonfruit.com) et Warren Stephens.

Le choix s’est porté sur une proposition assurant vouloir pérenniser la philosophie et l’éthique d’« Internet solidaire » prévalant depuis sa fondation. (Wikipédia)


Mutins :) , le 31/08/2008 (dernière modif : 31/08/2008)